Gupsex

Le droit de se faire mal ou le sadomasochisme

La douleur et le plaisir se combinent dans la pratique du sadomachosisme. Cependant, la douleur fait référence à des blessures, des bleus, des plaies, …. Evidemment, les adeptes donnent leurs consentements pour que l’autre lui inflige des sévices. Que dit la loi vis-à-vis de tout cela ? En effet, lever la main et blesser une personne ne mérite pas des punitions aux yeux de la loi ?

Depuis qu’une police anglaise a mis la main sur des vidéos de la pratique sadomasochistes en 1987, des tribunaux se sont mis à analyser la situation. Les cassettes indiquaient des sévices infligés aux parties génitales avec divers outils : hameçon, ceintures cloutées, etc. aux yeux de la loi, une personne responsable des blessures physiques importantes d’une autre, quelque soit l’outil, est susceptible d’être emprisonnée. Une loi anglaise de 1861 condamnait alors tous les individus inculpés.

La pratique du BDSM : les partisans donnent leurs consentements avant

Les personnes inculpées dans l’affaire précédente passaient 2 à 4 ans en prison. Par contre, d’autres individus qui affligent des sévices dans la société sont en pleine liberté. A titre d’exemple, les tatoueurs font subir des sévices à ses clients, pourtant ils ne sont pas pourchassés par aucune loi. Ceci étant donné que les douleurs et les blessures sont comparables malgré le consentement. Sur le plan médical, chacun peut demander à un chirurgien de faire des opérations sur le corps même sans raison valable. Outre la circoncision, toutes ces pratiques fonctionnent de la même manière que le BDSM. Nous pouvons aussi citer les sports de combat comme la boxe, malgré les accessoires de protections, les participants sont blessés, voire même que cela endommage leurs corps et le cerveau. Cependant, aucune loi ne les interdit.

Quelles mesures ?

Des mêmes douleurs et des mêmes blessures, pourquoi il y a tant de différence dans l’application des lois ? Les lois ont été établies pour empêcher les hommes de quitter le droit chemin. Si une personne trouve du plaisir dans le fait de souffrir et être blessée, pourquoi elle serait punie. Chacun possède à l’heure actuelle ses propres systèmes pour prendre le plaisir avec du sexe. De ce fait, si comme si les personnes condamnées ont été jugées sur leurs choix de se donner plaisir au corps.

Pour la plupart, recevoir des coups sur le ring ou bien être plaqué durant un match de rugby est tout à fait acceptable, mais quand il s’agit d’un acte pour le plaisir du sexe, on vous inculpe. Ceci étant donné qu’un coup et un plaquage sont tous douloureux. Actuellement, de plus en plus de personnes deviennent adeptes au BDSM comme les maitresse sm,les cougars, etc.

Si le cas est plus graves, la loi est de vigueur, il n’y a pas de négociation possible. Le couple est emprisonné comme une vie est menacée ou ôtée. Si deux personnes se battent dans la rue, même pour un duel consenti, aucun d’eux n’échappe à la loi s’il y en a qui porte plainte. Il en est de même concernant un suicide, si vous ne faites que regarder, vous êtes responsable du meurtre.

Qu’en est-il de la vie privée ?

Même si les inculpés dans l’affaire des vidéos sadomasochistes ont essayé de jouir leurs droits à la vie privée, leur cause n’était pas acceptée. Certes, la pratique était seulement dans leurs clubs, aucune vidéo n’est communiquée. Pour le Royaume-Uni, l’homosexualité n’est pas un crime depuis 1957 si la pratique se produit dans un espace privé. Pour la Cour Européenne, le cas n’est pas similaire : raison pour laquelle les accusés ont été emprisonnés. Beaucoup de cas de figure nécessite l’ingérence de la justice dans la vie privée, cependant il s’agit d’un agissement pour le plaisir sexuel.

Laissez un avis relativement à ce post si jamais vous avez une envie de débat !

Les publications similaires de "Actualité du porno"

  1. 15 Nov. 2018Comment faire pour trouver un site de webcam sexe ?12 clics
  2. 19 Oct. 2018Envie de voir un film porno francais en entier ?78 clics
  3. 23 Août 2018Comment vendre des culottes usagées par internet ?126 clics
  4. 30 Avril 2018Les femmes découvrent la baise au tel en toute tranquillité236 clics