Gupsex

Comment vendre des culottes usagées par internet ?

A l’heure actuelle, le web offre la possibilité de faire de multiples transactions, y compris de trafics bizarres allant des culottes usagées aux sous-vêtements malodorants, et bien même des strings utilisés durant les règles. Certains acheteurs ne se soucient pas de payer cher pour obtenir ce genre de culottes sales déjà portées. De plus en plus de blogs et de sites spécialisés dans la vente de petites culottes portées pullulent aujourd’hui. Il existe même un site qui propose de culottes sales en simulation ainsi que des objets intimes usagés afin d’éveiller et aiguiser au maximum les orgasmes.

Le burusera, le phénomène de la commercialisation des culottes sales

L’idée provient des hommes d’affaires japonais qui utilisaient des dessous des lycéennes ou d’étudiantes sales en tant qu’objets érotiques cultes. Des distributeurs automatiques de culottes déjà portées étaient créés au début des années 90. Ce phénomène nippon s’appelle le burusera. Toutefois, en 2004, les autorités japonaises demandaient la suppression de ces distributeurs automatiques de lingerie sale tout en stipulant que l’exercice de ce genre de vente n’est pas autorisé à des étudiantes surtout si elles sont mineures. Malgré cette interdiction de vente au Japon, la tendance a conquis le pays anglo-saxon et touche actuellement le marché français.

Les transactions virtuelles doivent se passer entre des personnes adultes consentantes et s’effectuent par le système de paiement sécurisé. Les vendeuses sont invitées à déclarer leur activité dans l’hypothèse où cette activité va procurer une source de revenu conséquente.

Donner de sa personne pour vendre sa culotte sale

Outre que la culotte puisse rapporter de l’argent, c’est également un moyen de former une complicité entre le client et la vendeuse. Pour cela, il est primordial de donner de sa personne pour arriver à conclure la vente de culottes usagées. Il ne suffit pas que la culotte soit portée mais il faut que celle-ci ait déjà procuré un plaisir orgasmique à la femme qui l’a portée.

Le coût d’une culotte déjà portée

Selon les témoignages des vendeuses de culottes usagées sur la toile, un string porté 48 heures est vendu à 20 euros. Cette vendeuse arrive à vendre deux culottes par semaine, cela fait donc un gain de 160 euros environ par mois. Plus la culotte a été portée, plus elle coûte chère. Une culotte portée 3 jours successifs peut être vendue jusqu’à 300 euros !

Une autre vendeuse gagne jusqu’à 200 à 300 euros par mois en postant des annonces dans un hebdomadaire puis maintenant sur internet. Bon nombre de sites sont dédiés à la vente et l’achat des petites culottes sales, permettant de procurer des culottes souillées, des strings portés au moins 24 heures et même pendant les règles. Voici une culotte sale que vous pouvez commander sur Internet

Les recommandations pour vendre des culottes sales

La culotte sale doit véhiculer une image, une histoire ou un personnage de la vendeuse elle-même. Afin qu’elle puisse éveiller la sensualité, l’élégance ou le glamour, il est conseillé de prendre des photos sensuelles en portant un ensemble culotte et soutien-gorge. Ainsi, il est possible de vendre soit l’ensemble complet ou la culotte seule. Comme les culottes souillées sont des articles destinés à accroître l’excitation, il est important de donner libre cours à l’imagination et utiliser sa créativité par l’intermédiaire des photos ou des vidéos sensuelles. Vendre sa culotte sale doit procurer un véritable plaisir non seulement à l’acheteur mais aussi à la vendeuse propriétaire. Le fait d’envoyer un sous-vêtement usagé chez une personne que l’on ne rencontrera jamais donne de l’excitation.

Par internet, la vente fait preuve de confort et de convivialité

A l’instar des vendeuses timides, certaines plateformes offrent la possibilité de ne montrer que les photos des culottes et une partie choisie de leurs corps, comme sur Born to Be a Bitch. Le but est de pouvoir échanger librement avec leurs clients tout en exhibant leurs désirs sexuels, avec une certaine limite qu’elles peuvent fixer à l’avance.

La vente de culotte déjà portée se révèle une activité qui aide à réaliser ses fantasmes. La vendeuse est libre de déterminer la limite de ses actions par ses conversations ou ses photos. Vendre un objet intime par internet présente un avantage majeur dont la liberté permettant à chaque femme de faire respecter ses droits dans sa propre entreprise.

Laissez un avis relativement à ce post si jamais vous avez une envie de débat !

Les publications similaires de "Actualité du porno"

  1. 15 Nov. 2018Comment faire pour trouver un site de webcam sexe ?12 clics
  2. 19 Oct. 2018Envie de voir un film porno francais en entier ?78 clics
  3. 30 Avril 2018Les femmes découvrent la baise au tel en toute tranquillité236 clics
  4. 25 Avril 2018On a testé pour vous une agence matrimoniale203 clics