Gupsex

Nous avons baiser ma belle mère à trois !

Des seins magnifiquement bombés, des fesses bien fermes qui ne laisseraient aucun mec indifférent ; c’est ce qui résume parfaitement la bête de sexe qu’est la voisine de Paul. Une cougar trentagénaire qui passe le plus clair de son temps à nettoyer son salon habillé en minijupe et en jolis sous-vêtements, il y a de quoi s’exciter quand on la voit faire. Je pense d’ailleurs que personne ne pourra résister en la voyant, une femme tellement envoutante.

Le nom de ma belle-mère ? Carole, une vraie bombe sexuelle qui incarne vraiment tout ce qui touche au plaisir charnel : jouissance et orgasme.

Tout commença une soirée de décembre où moi et un ami nous sommes entrés dans son appartement alors qu’elle n’y était pas (oui je possède les clés de son appartement). Ce jour-là, elle était rentrée accompagnée d’un beau jeune homme taillé comme un athlète de sa soirée. Nous nous sommes alors cachés pour faire les voyeurs en espérant de voir une séance de sexe torride. Quelques verres plus tard, ils se livraient alors dans une séance de préliminaires intense avec des caresses et de vifs baisers. Comme le placard dans lequel nous étions cachés ne se trouvait pas très loin, nous pouvions tous voir en détail toute la scène et c’était vraiment meilleur que de faire un telephone rose avec cb. Après qu’ils aient fini de s’embrasser, elle s’accroupit pour enlever le pantalon du jeune homme et pour lui faire ensuite une fellation, oui elle a mis son pénis en érection dans sa bouche comme tout bon sexe en famille.

Le préliminaire terminé, le jeune homme commença alors à la baiser avec énergie. Autant dire que c’était une scène des plus intéressantes, depuis le temps qu’on attendait ce moment. Mais ce dont ils ne s’attendaient surement pas c’est le moment où mon ami Paul sorti brusquement du placard, excité par les gémissements assourdissement de leurs ébats. À notre grande surprise, ils n’étaient pas effrayés, bien au contraire, la voisine avait l’air réjouie de voir le nombre de participants augmenté. Quand j’ai vu que la réaction était bonne, je suis sortie moi aussi de la cachette pour prendre parti à cette partouze. Comme mon ami Paul, j’ai eu moi aussi un très bonne accueille de leur part. C’est comme ça que nous avions alors pu démonter à 3 contre 1 notre cougar de voisine. On voyait qu’elle aimait vraiment ça, elle adorait même. Paul l’honora de sa grande bite par une sodomie pendant que moi et l’autre jeune homme nous nous partagions à tour de rôle sa bouche et son vagin.

Nous concluons le moment par une éjaculation faciale collective, autant dire que c’était une très belle scène digne des plus grands porno, un moment magique des plus mémorables.

Laissez un avis relativement à ce post si jamais vous avez une envie de débat !

Les publications similaires de "Histoires porno"

  1. 11 Mai 2020Comment j'ai démonté ma belle mère703 clics
  2. 19 Fév. 2019Une histoire de cul avec une webcam1084 clics
  3. 13 Juin 2018Houria, la beurette salope qui monte à Trappes2942 clics
  4. 29 Mars 2018Vive la milf francaise qui suce et avale4156 clics